Dilution

Rencontre / diaporama avec Michaël Serfaty, photographe
Vendredi 7 mars 2014 à 18h30

Public : tout public
Entrée libre pour les adhérents de l’association
Adhésion annuelle : 10 €

Lieu
Le Percolateur
67 rue Léon Bourgeois
13001 Marseille

Diluition_18 © Michael Serfaty

Dans ce travail de Michael Serfaty, il est question de la dilution de la mémoire, de la transmission, de l’héritage transgénérationnel.
Le décor est celui de la ville d’Essaouira au Maroc, berceau d’un pan de sa famille.

« Elle s’efface derrière les silhouettes noircies de l’absence.
Elle est battue par les embruns, blanchie d’écume sauvage,
Elle se frotte aux chaux décrépies,
Elle se délave de cette lumière irradiante,
Elle se perd dans le sable ressassé,
Elle s’égare entre les tombes,
Elle s’oublie sur les plumes translucides des goélands…
Notre mémoire, diluée entre le temps égaré et le temps conservé.
Notre passé, nos racines, survivant dans cette transparence des traces.
Dont il ne resterait qu’une trame
Comme un filet de pêche,
Des parfums, des émotions, quelques images…
Plus de vide que de fils
Un tissage presque évidé…
Presque…
Dilution. »

Michaël Serfaty

 

Michaël Serfaty

Né le 29 avril 1959 à Casablanca, vit et travaille à Aix en Provence.
Depuis sa première exposition Terre des Hommes en 1981, il a affiné sa recherche de photographe auteur au travers de thèmes chers qui ont nourri son imaginaire, par des livres ou des expositions : le Maroc, Casablanca où il est né, Rabat, Tanger, Marrakech, Essaouira ; la Méditerranée où il vit, en France, Italie, Espagne, Grèce, Israël, Turquie ; l’espace urbain et l’esprit des villes où il voyage, Amsterdam, Budapest, New-York, Venise, Barcelone, Florence, Lisbonne, Londres, Marseille ; la naissance et le féminin, pour lesquelles il exerce en tant que médecin gynécologue.
Actuellement, il est traversé, comme nombreux photographes de sa génération, par la réflexion autour des racines, de la mémoire, des origines, faisant ainsi le lien entre toutes les inspirations précédentes à la recherche de son identité d’homme et d’artiste.

Leave A Comment