Liberté au bout de la nuit (Tunis, 2012)

IMPORTANT : en raison d’un événement indépendant de notre volonté nous sommes obligés d’annuler la rencontre avec Wassim Ghozlani

Rencontre avec Wassim Ghozlani, photographe. Jeudi 25 octobre, 18h30.

Lieu :

Le Percolateur
67 rue Léon Bourgeois
13001 Marseille

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Le photographe tunisien Wassim Ghozlani présentera l’une des ses dernières séries, intitulée Liberté au bout de la nuit, réflexion sur la jeunesse tunisienne de l’après-révolution. La rencontre sera suivie par la projection de son travail.

Les photos de la série « Liberté au bout de la nuit » jouent sur la dualité qui existe entre l’ombre et la lumière. Elle oppose les termes liberté et nuit à l’idée d’obligation et jour. Le jour, la lumière nous effraie et nous oblige à nous regarder en face. La nuit, l’obscurité se fait complice de nos peurs, on se cache derrière des ombres, en espérant que la liberté soit au bout de la nuit. A travers la mise en scène des portraits d’une jeunesse actrice, les décors sombres sont éclairés par la lumière qui jaillit des visages anonymes d’une jeunesse trop longtemps restée dans l’ombre. Comme une double identité, de ces citoyens super héros qui la nuit transforme leurs savoir-faire en de véritables outils démocratiques et se font les portes paroles de la Tunisie d’aujourd’hui. Chacun a son arme, qu’il s’agisse d’une bombe de peinture, d’un ordinateur portable, d’une pancarte ou du drapeau tunisien : tout est bon pour affronter l’obscurantisme ambiant et mettre fin à son règne.

Une série de six photographies en light-painting. Les images produites par la seule utilisation d’une lampe de poche et un temps de pose long, est un travail sur la double identité de ces jeunes super héros qui se transforment la nuit en gardiens de la liberté, ayant chacun son «arme» à la main. Mais aussi, un travail sur la mémoire des lieux (la Kasbah, l’Avenue Habib Bourguiba,etc…), des lieux de mémoires désormais synonymes de liberté.

Wassim Ghozlani

Né dans le nord de la Tunisie, en 1986, Wassim Ghozlani est un photographe autodidacte qui vit et travaille à Tunis. Actif dans le domaine de la photographie depuis 2009, il a participé à plusieurs expositions en Tunisie et dans le reste du monde (États-Unis, Brésil, Mali, Slovénie, Allemagne, France, Égypte, Maroc etc..). Wassim partage actuellement son temps entre son travail photographique (publications, expositions, workshops) et la coordination du projet Shutter Party dont il occupe la direction de la publication et la coordination technique.

Leave A Comment