Street Photography

Stage animé par Franco Zecchin, photographe. Du vendredi 14 au dimanche 16 septembre 2012.

Prix : 320 euros

Dériver, se laisser aller aux sollicitations des lieux qu’on traverse, choisir d’une façon non rationnelle un parcours à suivre, se perdre délibérément entre les plis de la ville. C’est une technique spontanée d’exploration urbaine qui vise à la compréhension et à la connaissance de la ville, en la parcourant en dehors des itinéraires touristiques et en suivant irrémédiablement des directions accidentelles, sans aucun genre de limitation ou délimitation.

C’est un moyen de vivre et interpréter la photographie, en concentrant l’attention et en amplifiant les potentialités sensorielles, dans l’intention de saisir la complexité visuelle de l’espace et de l’expérience urbaine. C’est un exercice visant à réactiver l’esprit d’observation et la curiosité pour la ville et pour le quotidien où nous vivons, c’est une recherche pour améliorer notre sensibilité, disponibilité et patience, notre capacité de synchronisation et d’anticipation.

Mais il s’agit surtout de s’approcher à soi-même dans l’ouverture vers l’autre et de cultiver une disponibilité à se laisser surprendre par l’inattendu.

 

Le stage s’adresse aux photographes, artistes, amateurs et professionnels qui font une pratique régulière de la photographie. L’objectif est de solliciter un engagement dans un projet d’auteur, d’améliorer la production dans un contexte urbain, d’acquérir une maîtrise des paramètres techniques et théoriques propres à la Street photography.

Le stage se déroulera sur trois jours, du 14 au 16 septembre 2012.

Le vendredi 14 septembre : première rencontre avec les participants et échange d’expériences et de connaissances. Chaque participant est invité à apporter un choix de photos, sous forme de tirages ou sur support numérique (CD-Rom, clé USB…). On les regardera ensemble en analysant les images et les pratiques photographiques ; on travaillera à la construction d’un regard critique, on discutera autour des notions de cadrage, de style, de distance, de relation avec le sujet.

Le samedi 15 septembre : séance de prises de vue. On fixe un point de départ, les bords, le temps pour l’exploration et le point d’arrivée ; chacun avec son appareil photo est libre de dériver dans un parcours photographique personnel dans le terrain urbain.

Les mots-clés : affranchi, aisé, autonome, décontracté, disponible, flottant, gratuit, indépendant, informel, léger, ouvert, spontané, vague, vide.

Le dimanche 16 septembre : Analyse de travaux photographiques , editing pour affiner la narration et la construction d’une série cohérente.

Si vous avez des questions sur ce stage, n’hésitez pas à nous contacter :
info@lepercolateurphoto.net

Leave A Comment