Photographier la ville

Stage animé par Marco Barbon, photographe et théoricien de la photographie.
Du vendredi 26 octobre au dimanche 28 octobre 2012.

Nombre maximum de participants : 12

Prix : 280 €

Lieu

Le Percolateur

67 rue Léon Bourgeois

13001 Marseille

Présentation

Au début de ce workshop, qui s’articulera sur trois jours, Marco Barbon montrera et parlera de son travail – en particulier des séries Asmara Dream et Casablanca – afin d’introduire les stagiaires à la thématique de la documentation photographique du paysage urbain.
La relation entre sujet, style et choix techniques sera le fil conducteur du parcours à travers l’histoire de la photographie qui sera proposé au cours de la matinée du deuxième jour. Une attention particulière sera consacrée à ces photographes, contemporains ou pas, qui ont travaillé sur la ville et l’architecture (Walker Evans, Stephen Shore, Franco Fontana, Gabriele Basilico, pour ne citer que quelques noms).
L’après-midi du deuxième jour sera consacré aux prises de vue, le troisième jour à la présentation et à la discussion du travail réalisé par les stagiaires. Les stagiaires auront ainsi la possibilité de confronter et commenter ensemble et avec l’enseignant leur travail, de vérifier les objectifs de leur recherche et les progrès accomplis.
L’objectif de ce workshop est de donner aux participants un aperçu le plus complet possible de la complexité des approches photographiques au paysage urbain et à l’espace architectural, tout en les aidant à imaginer et à développer un travail personnel.

Horaires :
Vendredi 26 octobre : de 17h à 20h
Samedi 27 octobre : de 9h à 13h ; prises de vue dans l’après-midi
Dimanche 28 octobre : de 10h à 19h (avec pause déjeuner)

Marco Barbon

Né à Rome en 1972, il vit et travaille entre Paris et Marseille.
Après une maîtrise de Philosophie à l’Université de Rome La Sapienza et un Doctorat en Esthétique de la photographie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, il a travaillé pendant quatre ans dans le staff de Magnum Photos.
Depuis 2005, il travaille comme photographe indépendant. Sa recherche artistique se double d’une activité pédagogique (workshops, conférences) et de réflexion sur la photographie (il est l’auteur d’une thèse intitulée Chronotopies : pour une esthétique du temps photographique et de nombreux articles sur la photographie).
Auteur des livres Asmara Dream (Filigranes, 2009), Cronotopie (Postcart / Trans Photographic Press, 2010) et Casablanca (Filigranes / Postcart, 2011), ses photographies ont étés publiées dans plusieurs revues internationales et sont régulièrement exposées en France et à l’étranger.

Leave A Comment